Magnétothérapie, les aimants qui soulagent la douleur

Arthrose, douleur musculaire, arthrose cervicale, migraine, mal de dos,… Les aimants thérapeutiques constituent une vraie alternative aux traitements médicamenteux. Médecine d’avenir, elle a prouvé son efficacité dans le traitement de la douleur.

Magnétothérapie, un bref résumé de son histoire

L’usage des aimants thérapeutiques a traversé les âges et les civilisations. La magnétite, un aimant naturel était utilisée dès l’Antiquité pour ses vertus anti-douleurs. Avec l’avènement du tout chimie en Occident, la Magnétothérapie disparait peu à peu pour réapparaitre au milieu du XXème siècle notamment en ex URSS pour soulager les douleurs du membre fantôme, après une amputation. Il faudrait attendre les années 1980 et l’arrivée des aimants néodyme pour que les aimants deviennent une vraie alternative naturelle au traitement de la douleur.

Les aimants thérapeutiques, comment ça marche ?

L’efficacité des aimants thérapeutiques tient à la combinaison de trois actions 1) En plaçant des aimants thérapeutiques sur la peau, on crée localement un champ magnétique puissant. Le sang liquide conducteur, en mouvement dans un champ magnétique voit se créer des micros-courants induits, très faibles (non perceptibles par la conscience de l’individu soigné) dans les vaisseaux sous-cutanés de la zone où ils sont appliqués. C’est le principe de la conduction magnétique (loi de Faraday). Le cerveau repère ce signal « agresseur », le géolocalise et en réponse, produit des endorphines (nos plus forts antidouleurs naturels) qu’il dirige par la voie sanguine vers cette zone du signal électromagnétique. Ils stimulent donc la sécrétion de nos puissants opioïdes endogènes pour apaiser la douleur. 2) Ils réduisent le potentiel d’action des fibres C des nerfs périphériques, ce qui signifie que les aimants thérapeutiques diminuent la transmission au cerveau des messages de la douleur véhiculés par les nerfs de la zone douloureuse. 3) Les aimants thérapeutiques permettent de rétablir le champ magnétique d’origine de la zone lésée pour un retour à la normale de la zone malade et aider à guérir. C’est ce que l’on nomme le retour à l’état d’homéostasie magnétique.

Comment bien utiliser les aimants thérapeutiques ?

C’est facile, il faut commencer par identifier l’épicentre de la douleur, le « loco doloris » puis placer une ou plusieurs paires d’aimants thérapeutiques de par et d’autre de la douleur. Les aimants thérapeutiques se fixent à l’aide d’adhésifs et si on veut se simplifier la vie, il suffit d’opter pour les textiles magnéto-actifs. Les aimants thérapeutiques sont déjà intégrés et sont tout aussi efficaces. Le choix de l’aimant thérapeutique, c'est-à-dire son diamètre, dépend, uniquement de la zone, de la profondeur et de l’intensité de la douleur.

Que peut-on soigner avec la magnéthothérapie ou thérapie magnétique.

Tout ou presque. Les aimants thérapeutiques viennent à bout de nombreuses pathologies et douleurs. Quelques exemples : arthrose, arthrite, tendinite, migraine, lombalgie, goanarthrose, fatigue, mauvais sommeil, œdème, cicatrisation ...

Est-ce que tous les aimants sont équivalents ?

Non, tous les aimants ne se valent pas. Seuls les aimants néodyme peuvent avoir une action thérapeutique. La rémanence de l’aimant doit être clairement indiquée. La meilleure rémanence est 12200 Gauss. Les aimants de 14 000 gauss n’apportent rien de plus au traitement de la douleur et sont extrêmement fragiles. De plus les aimants doivent bénéficier d’un revêtement hypoallergénique.



Est-ce que ça marche ?

Oui, la thérapie magnétique a une action physique. Tout liquide en mouvement dans un champ magnétique crée des charges électriques qui agissent sur les terminaisons nerveuses pour bloquer l’information douleur. Elle a d’autres champs d’application comme la restauration ou le maintien de l’équilibre énergétique indispensable à une bonne santé, la magnétisation de l’eau, pour le plus grand bienfait de nos cellules ou encore pour améliorer le sommeil.

Peut-on en même temps avoir plusieurs aimants sur soi ?

Oui, à titre d’exemple on peut porter le collier cervical et la genouillère magnétique en même temps ou des aimants Medimag® et dormir sur le set du sommeil Actipol®.

Est-ce que tout le monde peut utiliser les aimants ?

Oui, sans aucune limite d’âge, jeunes, moins jeunes, adultes, tout le monde peut profiter des bienfaits de cette thérapie, sauf les porteurs de stimulateur cardiaque. Par précaution, il est d’usage de les déconseiller aux femmes enceintes pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Combien de temps faut-il garder les aimants ?

Difficile de répondre avec précision à cette question puisque la réponse dépend de notre sensibilité à la thérapie elle-même et à la douleur, son ancienneté et aussi de votre mode de vie. En général, il faut compter 2 à 3 jours, ce temps n’est qu’indicatif, il peut être plus ou moins long mais dans tous les cas, une fois le résultat obtenu, vous pouvez retirer vos aimants. Si la douleur revient, replacez-les.

Est-ce à la portée de tous ?

Oui, la thérapie magnétique est une méthode simple et efficace, peu onéreuse, non invasive, à la portée de chacun et sans aucun effet secondaire.

J’ai une prothèse, des vis ou des plaques…

Vous pouvez utiliser les aimants, les prothèses sont fabriquées depuis 30 ans dans des matériaux amagnétiques tels que l’inox ou le titane. Ils ne déplaceront pas votre prothèse mais soulageront vos douleurs. Même réponse pour les vis ou les plaques.

Comment bien choisir mes aimants ?

Auris® a choisi des aimants néodyme dernière génération pour leurs hautes performances magnétiques, ils se déclinent intégrés dans des genouillères, ceintures, colliers cervicaux (gamme Actiflux® ou Wondermag®), ou à coller directement sur la peau avec des adhésifs (gamme Medimag®). Toutes ces solutions sont efficaces, il faut simplement choisir celle qui vous convient le mieux.

Est-ce qu’il existe plusieurs types d’aimants en thérapie ?

Non, seuls les aimants néodyme sont des aimants thérapeutiques, ils se reconnaissent à leur rémanence et leur champ au contact, 2 notions indispensables. La rémanence d’un aimant thérapeutique doit nécessairement être de 12 200 Gauss et son champ au contact, c’est-à-dire à la surface de la peau entre 1 500 et 3 500 Gauss. Cette valeur varie selon le volume de l’aimant. Si ces deux valeurs ne sont pas respectées, c’est que ce ne sont pas des aimants néodyme.

Quelle est la durée de vie d’un aimant ?

Il perd 1 % de sa puissance tous les 10 ans, on peut donc dire que ce sont des aimants permanents. Si la rémanence de l’aimant est pérenne, le tissu ou tout autre support s’use.