Magnétothérapie pour le genou

Articulation très complexe car elle met en jeu trois os, le fémur, le tibia et la patella.

Le cartilage assure la fluidité des mouvements du genou, il est donc très important de la préserver. Notre service R&D Auris a développé une gamme originale d’orthèses magnéto-actives pour toutes les pathologies du genou. Simples d’utilisation, très efficaces et légères, elles facilitent tous les mouvements.

Consistant à appliquer des aimants en continu sur la zone à traiter, la thérapie magnétique rencontre un fort succès ces dernières années auprès du corps médical en raison de son efficacité, de sa sécurité d'emploi et de son action positive des douleurs chroniques.

Il y a 9 produits.

Affichage 1-9 de 9 article(s)

Arthrose du genou ou gonarthrose

Leader européen de la thérapie magnétique, Auris® s’appuie sur une expertise de plus de 25 ans dans ce domaine pour faire avancer recherche et produits contribuant au soulagement de la douleur. En matière de douleur, il est une pathologie qui devient un véritable problème de santé publique tant par le nombre de patients qu'elle touche que par la non prise en charge des soins traditionnels (médicamenteux et chirurgicaux) par la Sécurité Sociale : l’arthrose de genou.

Face à ce fléau touchant des millions de malades et en croissance constante, Auris® a lancé une vaste étude : GONALGIS®. Porté par le corps médical, ce travail s'est attaché à étudier d'octobre 2018 à avril 2019 des patients souffrant de gonarthrose, avant, pendant et après le port d'une orthèse magnéto-active (genouillère composée d'aimants thérapeutiques).

Avec des résultats bien plus élevés que ce à quoi pouvaient s'attendre les patients et les médecins, une baisse de 4,11 points en moyenne du seuil de douleur atteinte en seulement 3 mois et une réduction importante des traitements médicamenteux oraux chez les patients, la thérapie magnétique Auris prouve une nouvelle fois son efficacité ouvrant de réelles perspectives encourageantes pour les milliers de personnes souffrantes qui vont désormais pouvoir compter sur cette alternative efficace, naturelle et sans effet secondaire indésirable.

L'arthrose du genou, des centaines de millions de personnes concernées

Touchant les articulations, l'arthrose provoque douleurs et déformation de ces dernières, raideurs et difficultés à se mouvoir. En 2050 on estime que 315 millions d'êtres humains de plus de 60 ans seront touchés par cette maladie dont 105 millions présenteront un handicap sévère.

Partie du corps extrêmement sollicitée, le genou est naturellement sujet à cette pathologie (alors nommée gonarthrose), phénomène amplifié par le vieillissement de la population et l'augmentation de l’obésité. Pour soulager les patients, deux méthodes étaient jusqu'à présent préconisées :

  • la chirurgie : à titre indicatif, aux États-Unis, en 2009, les chirurgiens ont effectué 686 000 arthroplasties du genou et les projections prédisent l’implantation de 1 520 000 prothèses en 2020 et 3 480 000 en 2030.
  • les traitements médicamenteux : or, en France, la Sécurité Sociale ne rembourse ni les anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (AASAL ou SYSADOA), ni les acides hyaluroniques, estimant que le service médical rendu n'est pas suffisant pour justifier un remboursement par la collectivité nationale. De plus, l’utilisation d’anti-inflammatoires est fréquemment limitée par des effets gastro-intestinaux, cardiaques et rénaux indésirables, en particulier chez les personnes âgées déjà sujettes à différents traitements. 

« Avec de tels éléments, toute approche non chirurgicale et non médicamenteuse mérite une évaluation minutieuse. »

Soigner la gonarthrose avec les aimants thérapeutiques

L'étude GONALGIS a démontré un effet antalgique puissant, parfois très rapide (en quelques jours seulement) mais habituellement rapide (en 1 mois) et pour quelques patients, lent (à 2 mois maximum) de cette orthèse magnéto-active chez des sujets atteints d'arthrose sévère du genou.  L'effet positif de la thérapie magnétique sur la douleur a permis de réduire très significativement la consommation d’antalgiques confirmant l’atteinte des deux objectifs primaire et secondaire fixés par Auris. 

Auris utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer
et analyser l'utilisation du site, et pour l'adapter à vos intérêts. En savoir plus Accepter